30/12/2017

Un regard de biche en 2 étapes avec le Volumizer de Bourjois

Vendredi matin, j'étais tellement à la masse que je suis partie au bureau en oubliant de mettre du mascara. C'est en voyant mon regard morne dans le rétroviseur de la voiture que j'ai réalisé l'oubli.

Or, le mascara est un produit de maquillage indispensable à mes yeux et vu que je devais enchaîner journée au bureau avec soirée entre amis sans avoir l'occasion de passer par chez moi, j'ai filé dans le premier magasin de produits de beauté qui était sur ma route: Di. Et ça tombait bien, il y a avait une promotion sympa chez Bourjois : -20% sur les mascaras et à l'achat de 2 articles, un mascara offert !
J'ai donc pris le Mascara volume glamour Ultra Black (que je testerai plus tard) et le fameux Dissolvant miraculeux. Arrivée à la caisse, j'ai pu choisir parmi plusieurs mascaras dans un panier et c'est le mascara Volumizer qui, par sa forme particulière, a attiré mon regard.
Pour ne pas changer mes habitudes et j'ai opté pour ma teinte fétiche : le noir (n°01- noir maximizer).
J'ai directement essayé ce mascara et ce fut le coup de foudre immédiat.
Ce mascara est particulier, il détient un système de brosse transformable qui a été breveté. En effet, avec un seul et même manche on a deux brosses. En utilisant une brosse après l'autre, on obtient un résultat plutôt concluant.
1ère étape : la préparation, la brosse prépare les cils au volume, elle les sépare pour éviter la formation de paquets.
2ème étape : la transformation, la brosse transforme les cils et leur donne un volume de folie avec un effet allongeant.
Résultats ? Comme vous pouvez le constater sur les photos, on obtient un regard de biche, des cils bien noirs,  longs, volumineux, bien recourbés et sans aucun paquet. Que demander de plus ?
Bref, ce mascara a détrôné tous les autres que j'ai testé pour le moment. Pour info, il coûte environ 15 euros.
Comment trouvez-vous ce mascara ?

Article publié le 26.02.2013 sur le blog : http://www.eme-beaute.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire